ARMP en ligne

L’ARMP se dote d’un nouvel outil de communication: un blog !!!


Poster un commentaire

SLA autour de l’étang de Thau : une toxine présente dans les fruits de mer suspectée | Medscape

Dans l’Hérault, la prévalence anormalement élevée de la SLA fait suspecter l’implication d’une toxine libérée par une cyanobactérie présente dans les fruits de mer.

Source : SLA autour de l’étang de Thau : une toxine présente dans les fruits de mer suspectée


Poster un commentaire

Pollution atmosphérique, 5e facteur de risque de mortalité dans le monde | Univadis

L’exposition durable à la pollution de l’air est reconnue comme responsable d’une augmentation de la morbimortalité et d’une réduction de l’espérance de vie.

Récemment, l’étude Global Burden of Diseases, Injuries and Risk Factors 2015 a identifié 79 facteurs de risque de maladie dans 1.956 pays entre 1990 et 2015.

Et la pollution de l’air a été identifiée comme un facteur de maladie majeur, notamment dans les pays à faibles et moyens revenus.

Les chercheurs ont analysé la répartition spatiotemporelle de la mortalité et des maladies attribuables à la pollution de l’air entre 1990 et 2015, en tenant compte de l’exposition des populations au niveau international, national et régional.

Source : Pollution atmosphérique, 5e facteur de risque de mortalité dans le monde | Univadis


Poster un commentaire

Glyphosate : nous sommes tous contaminés, alerte Générations futures | Le Quotidien du médecin

Après l’évaluation des niveaux d’exposition aux perturbateurs endocriniens via l’analyse de cheveux, Générations futures s’est plus spécifiquement penchée sur les concentrations de glyphosate dans les urines de 30 volontaires. Résultat : 100 % des échantillons analysés par le biais du test ELISA présentent des traces de cette substance active herbicide.

« La concentration moyenne de glyphosate trouvée dans les 30 échantillons était de 1,25 ng/ml d’urine, soit 12,5 fois la concentration maximale admissible pour un pesticide dans l’eau de 0,1ng/l », souligne l’association.

Dans 29 des 30 échantillons analysés, ce seuil était dépassé.

Source : Glyphosate : nous sommes tous contaminés, alerte Générations futures


Poster un commentaire

État des connaissances sur les liens entre la présence de moisissures au domicile et l’asthme de l’enfant. Revue de littérature internationale. | Thèse IMG

L’asthme de l’enfant est un problème de santé publique (9,8% à 13,4% des enfants, coût annuel estimé à 1,5 milliards d’euros). Une association entre l’exposition aux moisissures au domicile et l’asthme existe, sans lien de causalité démontré.

Des études complémentaires sont recommandées, mais la présomption d’un lien de causalité entre moisissures au domicile et asthme de l’enfant est forte. Les médecins impliqués dans le suivi des enfants doivent y prêter attention.

Source : État des connaissances sur les liens entre la présence de moisissures au domicile et l’asthme de l’enfant. Revue de littérature internationale. | Thèse IMG


Poster un commentaire

En France, toutes les femmes enceintes seraient exposées aux polluants environnementaux | Univadis

La France mène depuis les années 1980 des études de biosurveillance afin d’améliorer la compréhension de l’exposition humaine aux produits chimiques environnementaux, d’identifier des tendances et d’aider les pouvoirs publics à prendre des décisions en termes de réglementation.

Ces résultats de l’étude Elfe montrent que les femmes enceintes françaises sont quasiment toutes exposées à une grande variété de polluants (BPA, phtalates, pesticides (surtout pyréthroïdes), dioxines, furanes, PCB, RFB, CPF et métaux sauf uranium), alors même que certains sont interdits ou d’usage restreint.

Source : En France, toutes les femmes enceintes seraient exposées aux polluants environnementaux | Univadis


Poster un commentaire

Perturbateurs endocriniens : quel impact en santé humaine ? | Univadis

Le concept de perturbateurs endocriniens (PE) encore très obscur il y a quelques dizaines années, est aujourd’hui au centre de multiples préoccupations médicales, réglementaires et citoyennes.

En 2012, l’éminente Endocrine Society a défini les perturbateurs endocriniens comme étant des « produits chimiques exogènes ou un mélange de substances chimiques pouvant interférer avec n’importe quel aspect d’une action hormonale ».

Source : Perturbateurs endocriniens : quel impact en santé humaine ? | Univadis